Ultime atome.

January 16, 2017

                                           

 

                                                                                                                                                                                                                       

Puisque certains dirigeants de ce monde semblent avoir perdu tout sens des réalités et amour profond de la vie,

nous lançons cet ultimatum qui n'est cependant pas une menace directe mais une alerte pédagogique.

Il faut absolument arrêter l'industrie du nucléaire qui est une aberration environnementale.

Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima n'auront donc pas rendu la raison à ces fous.

Les centrales nucléaires ne sont pas des solutions énergétiques valables.

Cette industrie ne sert que de couverture à l'armement nucléaire.

Les centrales servent à fabriquer du plutonium.

Ce plutonium sert à faire les bombes.

Les déchets sont enfouis.

C'est du suicide.

Le monde est-il fou ?

L'histoire ne lui a-t-elle rien appris ?

L'air, l'eau, la terre sont pollués au delà du tolérable.

Ce n'est pas parce qu'un problème est caché qu'il n'existe plus.

Les villes espèrent qu'il pleuve pour évacuer tous leurs gaz toxiques.

Mais ces pollutions ne disparaissent pas grâce à une sorte de magie naturelle.

Ces pollutions demeurent dans les sols, dans les eaux et dans notre chère atmosphère.

Il en est de même de la radioactivité des déchets nucléaires qui est hélas invisible aux ignorants.

Mais ces déchets nucléaires et leur radioactivité existent et ceci pour des centaines de milliers d'années.

Le sablier qui contient les tout petits grains de sable que nous sommes est en train d'écouler le temps restant.

L'énergie nucléaire est soit-disant une énergie propre : c'est un mensonge qui oublie les accidents et les déchets.

L'énergie nucléaire donne l'autonomie énergétique à la France : c'est un mensonge car le combustible est importé.

La France est soit-disant une démocratie libre. Nous demandons donc que soit tenu un référendum sur le nucléaire.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload