Mystère et Mystique de Mister et Miss Tiques.

February 11, 2017

                                                                                

 

                                                                                                                                                                                   

La maladie de Lyme est la plupart du temps transmise par des tiques porteuses d'espèces de bactéries appelées Borrelia.
Les symptômes de la maladie sont multiples et touchent à long terme la plupart des organes, membres et articulations.

Ce qui est à noter c'est que dans la majorité des cas, une seule piqure infectée sera assez bénigne et même traitable.

Par contre, la multiplicité des piqures provenant de différentes tiques peut conduire à une infection massive.

Ces éléments nous conduisent logiquement à émettre l'hypothèse que les Borrelia aurait une sexualité.
Ce n'est pas exactement une sexualité classique mais les bactéries pourraient échanger des gènes.

Des tiques porteuses ne seraient pas malades quand elles sont contaminées par un seul type.
Les tiques porteuses de différents types de Borrelia devraient mourir très rapidement.

Un corps piqué à plusieurs reprises risque lui de devenir porteur de divers types.

Ces divers types de bactéries vont pouvoir se multiplier et se différencier.

Ceci conduit à une multiplication horizontale très évolutive.

D'où la multiplicité des symptômes de la maladie.

D'où la résistance aux antibiothérapies.

Il faut attaquer Lyme par le sexe.

C'est une suggestion.

AMEN

 

 

Ce mécanisme d'échange et de mutations de gènes dans cette "sexualité horizontale" pourrait aussi expliquer l'augmentation  de la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Les biologistes doivent enfin considérer que des virus peuvent infecter des bactéries car ce mécanisme d'échange de gènes est similaire à une telle infection virale.

Il est possible que la descendance d'une tique mâle et d'une tique femelle soit infestée de plusieurs types de Borrelia et en succombe. C'est à vérifier.

Mais il serait dramatique et problématique que ces descendances deviennent à la longue résistantes aux souches multiples de Borrelia.

Ce point est aussi à vérifier avec soin. Dans ce cas, il faudrait aussi contrôler la sexualité classique des tiques.

Il faut étudier les systèmes de défenses des tiques contre les souches de Borrelia.

La reproduction horizontale des bactéries est à étudier de près.

La survie de l'humanité est en jeu

AMEN

 

Il est scandaleux que dans nombre de pays comme par exemple la France, le dépistage des affections liées aux piqures de tiques soit sous-évalué d'un facteur allant de 30 à 40.

Il pourrait donc y avoir dans ces pays 30 à 40 fois plus de personnes touchées par ces maladies que ce qui est annoncé. Ces personnes souffrent sans un vrai diagnostic.

Cela fait une fois de plus l'affaire des vendeurs de pilules et traitements en tous genres qui se remplissent les poches avec ces malades aux symptômes variés.

Pourtant des dépistages précis existent et doivent être prescrits dans tous les cas douteux pour des personnes exposées à des piqures de tiques.

La santé n'est pas un business ou du moins il ne faut plus qu'elle le soit. Les gens, les animaux ont le droit à une médecine de pointe.

Cet exemple de la borréliose montre une fois de plus que soigner est beaucoup plus couteux que de faire de la prévention.

Mais cela remplit les caisses des laboratoires pharmaceutiques qui font pression contre la prévention.

Cette vérité cachée est encore plus perverse qu'une tique qui n'obéit qu'à sa nature.

La soif de l'argent est bien plus préjudiciable que la soif de sang.

Un grand nettoyage de fond est à réaliser dans ce monde.

Comme pour une plaie cela va un peu piquer.

Mais cette plaie va vite cicatriser.

AMEN



En cas de piqure de tique récente, il faut évidemment retirer la tique le plus tôt possible et aspirer la plaie avec une pompe aspi-venin pour retirer la salive de celle-ci.

En cas de début de rougeur autour de la piqure, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin et à prendre des antibiotiques.

En cas de fièvre, elle est notre arme contre ces bactéries ayant une motricité supérieure à celle des lymphocytes.

Sauf contre indication, nous déconseillons donc l'usage d'antipyrétique (paracétamol ou aspirine).


En cas de borréliose chronique installée nous préconisons :
a) préférer un régime pauvre en sucres, graisses et viandes dans
une cuisine végétarienne à base d'ail et d'huile d'olive biologiques

b) il semble efficace de prendre, sous contôle médical,de la N-acétyl-cystéine, un acide aminé qui fluidifie les mucus

c) des tisanes quotidiennes à base de clous de girofles, de thym, de curcumine (curcuma) et de miel

d) macération de vinaigre de cidre, ail, gingembre, piment, curcuma, girofles, raifort.

e) des prises d'extraits de fleurs d'harpagophytum en gélule ou en tisane

f) de boire beaucoup d'eau et si possible riche en bicarbonates

g) des séances de sauna suivies de douches froides

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload