Tony truand.

December 5, 2016

 

                                                                                                                                                                             

Il a été très vilain.

Il n'a peut-être pas voulu manger de viande.

Il a peut-être même pleuré quand il a eu des claques.

Alors que son courageux père n'aime pas les garçons qui pleurent.

Ses cris ont dû faire un bruit tonitruant et il ne fallait pas alerter le voisinage.

.....

Pauvre petit chéri, tu as été victime de la folie d'un monstre, de la frayeur de ta mère et des voisins.

Le minimum de justice est la peine de mort pour le monstre et une sanction pour les peureux.

Nous n'en pouvons plus de pleurer toutes ces vies innocentes détruites par le Mal.

Ces victimes de la médiocre méchanceté morbide et maladive.

Les coupables doivent avoir peur, pas les victimes.

Le combat doit être égal.

À Mort le Mal !

.....

Combien de gens ont été témoins ou voisins et donc complices du supplice de ce pauvre petit bambin ?

Maintenant qu'il est mort, ces braves sont dans la rue à faire des marches silencieuses et honteuses.

Combien d'hommes ont tué leurs femmes par peur de les perdre et soit-disant par amour ?

Combien de gens ont été "voisins" de la folie du nazisme et des autres horreurs ?

Combien d'êtres humains avaient la possibilité de mettre fin à ces folies ?

La guerre finie, ils sont dans la rue à se donner bonne conscience.

"On est tous Charlie !" crient-ils d'une seule voix grégaire.

Adolf Hitler était un fou, mais il a été très bien suivi.

Pas par des psychiatres mais par des peuples.

La peur mène à l'incohérence et à la folie.

Libérez-vous donc de vos peurs.

Vous serez meilleurs.

AMEN

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload