Ovaire Clocking.

Les informaticiens connaissent l'overclocking des processeurs qui consiste à surpasser leurs horloges internes.

Ce procédé est utile pour booster occasionnellement les processeurs mais cela requière une certaine maîtrise.

Il ne peut pas être utilisé en permanence car cela détruirait physiquement l'électronique de l'ordinateur.

Les hormones sont des catalyseurs physiologiques qui expriment l'horloge interne du corps humain.

Jouer avec les hormones, c'est comme jouer à faire de la bidouille d'overclocking avec nos corps.

Cela ne peut se faire que temporairement et sous le contrôle minutieux d'un bon médecin.

C'est pourquoi la pilule contraceptive n'est pas un procédé acceptable pour une femme.

Nous ne remettons pas en cause le droit à des contraceptions libres et souhaitables.

Nous alertons sur le fait que la pilule est extrêmement dangereuse pour la vie.

Même à doses minimes, cet "ovaire clocking" dérègle l'horloge interne.

Ceci est une cause démontrée de cancers et de maladies graves.

Et le pire c'est que la pilule contient des hormones dérivées.

Par ailleurs, ces hormones se retrouvent dans les urines.

Puis elles se retrouvent dans les rivières, les mers.

Cela va féminiser les populations animales.

Les animaux mâles deviennent infertiles.

L'homosexualité s'amplifie aussi.

Ce n'est pas de l'homophobie.

C'est une réalité de la vie.

C'est de la biologie.

Réfléchissez-y.

AMEN

Nous n'hésitons pas à remettre en cause les études menées dans le but de promouvoir la pilule contraceptive. Il y aurait comme qui dirait "anguille sous ROCHE"

Le laboratoire ROCHE a fait ce que l'on appelle des OPA hostiles dans le jargon des marchés financiers sur les laboratoires fabriquant de pilules contraceptives.

Le marché est colossal et il est très scandaleux qu'ils influencent les dermatologues à prescrire la pilule à des adolescentes souffrant de troubles comme l'acné.

Notre groupe déconseille fortement l'usage de la pilule et conseillera plutôt l'usage du préservatif qui de plus protègera des MSTs comme le terrible SIDA.

Des méthodes modernes et simples permettent de mesurer les cycles ovariens au moyen d'une prise de température journalière et d'un mini-ordinateur.

Ceci permet d'avoir des rapports sexuels libres, sans risques de complications médicales et laisse les femmes libres de leurs choix et de leurs corps.

Ce qui est remis en cause c'est l'action même de ces pilules comme perturbateurs endocriniens et qui dérèglent les biorythmes naturels féminins.

Femmes, libérez-vous des préjugés, des entraves des sociétés machistes et surtout, libérez-vous de ces pilules qui sont des fléaux contre la vie.

Les pseudo-hormones de synthèse contenues dans ces pilules ne se dégradent pas comme les hormones naturelles produites par le corps.

Les laboratoires produisent ces hormones de synthèse dans le seul but de pouvoir disposer des droits dessus par dépôt de brevets.

Il est en effet interdit et impossible de breveter une molécule existant déjà dans la Nature et c'est là que se trouve l'abominable.

Les laboratoires vont donc détourner les molécules naturelles, non pas dans le but de les améliorer mais de les posséder.

Ce scandale fonctionnel sera la cause d'une multitude de catastrophes terribles, de maladies, de cancers et de morts.

Il est grand temps de réformer cela et de sanctionner ces laboratoires morbides qui ne pensent qu'à l'argent.

Il est grand temps de promouvoir et de soutenir les médecines alternatives proches de la Nature.

Il est temps de retourner à la Nature pour y retrouver ce qui nous soulage et nous soigne.

La Nature est relativement parfaite et la Terre est notre seul et unique Paradis.

Il est triste que l'homme pense que le Paradis est ailleurs et le détruise.

Ce qu'il détruit : c'est la Terre, le Paradis et son seul salut.

Nous savons que la pilule est difficile à avaler.

Mais la Vérité est nécessaire.

AMEN

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now