Pardon ?

November 19, 2016

                                                                                                            

 

                                                                                                                                                              

Prêtres pédophiles, pécheurs récurrents, criminels, fautifs et même vous très chers enfants,

sachez que l'on ne doit pas dire "pardon d'avoir..." mais qu'il faut le demander ce pardon.

De même dire "je m'excuse d'avoir..." est un comportement proche de la schizophrénie.

S'autoproclamer pardonné à la place de la victime ou de Dieu est bien trop orgueilleux.

Le pardon ne doit pas être futile mais il nécessite une réelle prise de conscience.

 

Accorder le pardon n'est pas rendre service au responsable de la faute.

Il est plus juste d'aider l'autre à comprendre et à réparer ses fautes.

Ceci donne un très bon principe d'une éducation constructive.

Pardonner à son enfant ne l'aide en rien à se construire.

Il est préférable qu'il répare par lui-même.

Mais on peut l'aider à faire cela.

Pardonner n'est pas aimer.

Aimer c'est donner.

AMEN

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload