Sisyphe.

November 2, 2016

                                                                                                                                                                                                                                                  

 

    

 


1. Le mythe de Sisyphe.
 

Le monde moderne se base sur ce mythe de Sisyphe.

Mais il se fonde sur de mauvaises et fausses interprétations de celui-ci.

Ces interprétations absurdes de l'absurde sont dues à Homère, Dostoïevski, Camus....

L'erreur est d'analyser Sisyphe à travers son châtiment et une fois qu'il était devenu fou par orgueil.

Dans ce cas, effectivement, le suicide de Sisyphe serait une solution pour échapper à sa folie. Mais il est trop fou pour le savoir.

Ces analyses ont créé de nouveaux mythes : ceux du rêve américain, du travail pour l'argent, de la propriété privée, du jusqu'auboutisme....

Sisyphe est souvent considéré comme un sur-homme qui a courageusement bravé les dieux de l'Olympe et leur punition absurde.

Dans ses poèmes, Homère décrit Sisyphe comme un homme intelligent qui a développé la navigation et le commerce.

Mais Sisyphe se montre aussi avare et trompeur et tue des voyageurs pour les voler....mais est-ce important ?

Sisyphe est aussi l'inventeur de la propriété privée et des droits que cela peut lui donner.
Un voisin Autolycos vola au riche Sisyphe quelques bêtes de son troupeau.
Sisyphe alla chez ce voisin et viola sa fille Anticlée.
Sisyphe est surtout connu pour avoir déjoué Thanatos.
Sisyphe faisait des "transactions douteuses" avec les dieux.
Zeus envoya alors Thanatos (ange de la mort) pour punir Sisyphe.
Mais Sisyphe parvint "astucieusement" à neutraliser Thanatos en l'enchaînant.
Zeus envoya alors le dieu des enfers Hadès lui-même pour expédier Sisyphe en enfer.
Mais Sisyphe trompa aussi Hadès par un mensonge "astucieux". Mentir est donc intelligent.
Pour avoir osé défier les dieux, Sisyphe fut alors condamné à ne pas mourir et à accomplir une punition.

Celle de faire rouler éternellement jusqu'en haut d'une colline un énorme rocher qui en retombait chaque fois.
Certaines traditions justifient ce châtiment par la réputation de brigand et de malfaiteur que Sisyphe avait acquise.

 

                       

 

2. Interprétations.


Les interprètes de ce mythe se sont surtout penchés sur le châtiment infligé à Sisyphe et sur le caractère absurde de celui-ci.
C'est une grave erreur et dangereuse surtout si on souhaite bâtir une philosophie à partir de ces interprétations fausses.
Sisyphe est devenu aujourd'hui le symbole de l'intelligence et de la force de l'homme qui défit l'absurdité des dieux.
Il a eu la force de montrer aux dieux qu'il réalise leurs châtiment absurde rien que pour les défier encore.
Mais ce châtiment est-il absurde et injuste ?
Sisyphe n'a pas respecté les lois des dieux et les a trompé. Il a trahi la Nature et ses lois.
Il méritait d'aller en Enfer et il n'a pas non plus respecté cette règle.
Son châtiment a été alors de vivre cet Enfer.

Une vie éternelle et non pas faite de souffrances mais dénuée de sens.
Mais là encore Sisyphe pense défier les dieux en leur montrant toute l'absurdité de leur châtiment.

  Il fait rouler encore et encore cette roche et en criant aux dieux :
<< voyez comme votre châtiment est absurde et comme je me moque de votre bêtise >>
Mais c'est Sisyphe qui est stupide et Zeus a réussi à piéger Sisyphe à son propre jeu d'orgueilleux..
Vouloir ainsi narguer indéfiniment les dieux pousse Sisyphe à s'infliger lui-même ce châtiment et sans chercher à y échapper.

Il pourrait très bien arrêter de rouler cette roche jour après jour. Mais il a trop d'orgueil pour cela : << Les dieux sont stupides. Pas moi.>>

C'est la stupidité de Sisyphe qui est devenue éternelle.

Et il ne faut pas non plus occulter les raisons de cette peine infligée à Sisyphe. Il la mérite amplement. 

                                                                                                                                                         

 

 

3. Absurdité des interprétations de l'absurde.

 

Camus est d'autres sont partis dans des considérations existentielles sur l'absurdité de la vie et le suicide comme échappatoire.
C'est grotesque. C'est absurde. Mais c'est surtout faux et inconsistant et aussi dangereux.
La roche qui monte et retombe serait la représentation des cycles de la vie.

La naissance, la mort. Le levé du Soleil, le couché du Soleil.

Il n'y a rien d'absurde dans ces cycles.

Le Temps n'est pas absurde.

Le Temps est.

Interpréter le Temps est absurde.

Chercher un sens ou une direction à ce qui n'en a pas est absurde.

Sisyphe n'est pas immortel mais sa folie lui fait croire par orgueil qu'il l'est.

Les cycles de la vie, le jour, la nuit, le bien, le mal sont des valeurs étrangères à la Nature elle-même.
Ce sont de simples représentations stupides des hommes qui ne comprennent pas la Nature dans sa globalité.
Ne concevoir que l'aspect binaire des choses (jour/nuit  bien/mal  vie/mort) est complètement réducteur et anthropocentrique.


 

4. Les dieux sont impitoyables.

 

Ce que montre une fois de plus ce mythe, c'est que les dieux n'ont pas de pitié. La Nature est sans pitié.

La Nature a des règles qu'il faut respecter. D'ailleurs il n'y a même pas de choix possible. Respectez ces règles.

Comment voulez-vous échapper à des lois de la Physique, au fait que 1+1=2, au fait que H2O soit plus léger que O2 ?

Tous les textes sacrés enseignent cela. La Nature est impitoyable. Il est impossible de ne pas respecter ses règles sans être fou.

La folie est comme celle de Sisyphe qui croit vivre dans un monde imaginaire, où les règles seraient les siennes, où 1 serait égal à 0.

Il est fou de croire qu'il peut faire souffrir les dieux en leur inspirant un sentiment insupportable de pitié devant sa folie de faire rouler ce rocher.

 

Nous vous le disons : l'Univers est impitoyable. Des galaxies remplies de petites vies sont broyées dans des trous noirs.

La Terre sera pulvérisée par le Soleil quand cette étoile sera devenue géante rouge ou avant par un autre phénomène tout aussi brutal. 

Mais bien avant ces milliards d'années, nos descendants auront déjà maîtrisé les courbures de l'espace-temps et colonisé des autres planètes.

Reste que pour réussir ces étapes, comme des myriades d'autres civilisations ont réussi ailleurs, il faut parvenir à préserver la vie sur cette Terre.

 

La Nature est donc impitoyable. La Nature a des lois immuables et sans celles-ci l'homme n'existerait pas.

Les animaux vivent cette impitoyable réalité dans leur quotidien : les lois de la sélection naturelle, les lois de la jungle.

Un bébé éléphant est trop faible pour survivre. Sa mère sera triste car elle aime son petit. Mais il faut continuer à avancer.

La mère avance, non pas pour protéger sa propre vie, mais la survie de l'espèce entière. La Vie est bien plus importante qu'une vie.

 

La seule règle du paradis d'Adam et Ève était de ne pas manger la pomme. Ils ont enfreint cette règle et ont perdu le paradis.

En fait, non. Ils sont resté au paradis mais sont devenus fous au point de ne plus réaliser qu'ils y étaient encore. Le diable les aura trompé.

La Terre est notre paradis ! Il n'y en a pas d'autre ! Ni au ciel, ni ailleurs ! Les hommes sont devenus fous de croire que le paradis était ailleurs.

Ce n'est pas en souffrant sur Terre, comme le fait Sisyphe dans sa folie coupable, que les dieux auront pitié et vous donneront une belle place au paradis.

 

Dieu est sans pitié pour son fils Jésus sur la croix. Dieu ne peut pas avoir de pitié. C'est un sentiment des hommes faibles, pas des dieux.

Jésus va mourir et c'est ainsi. C'est ni bien, ni mal. C'est juste, c'est la règle. On ne peut rien y changer, même pas Dieu.

Les textes sacrés, les mythes, les fables, les contes enseignent que la Nature est sans pitié.

Pourquoi des religions veulent prétendre le contraire ? Pour se rassurer ?

Pour exorcicer leur peur irrationnelle de la mort ?

Les catholiques implorent dans leurs églises :

<<Dieu, prends pitié de nous !>>

<<Nous sommes des pêcheurs..aie pitié de nous !>>

<<Oui nous avons fait des erreurs, nous avons pollué notre paradis>>

<<Mais alors Dieu dans ta miséricorde, reviens tout nettoyer à notre place !>>

 

Sa réponse : <<Arrêtez d'implorer !>>

 

Jésus a hurlé fermement et sans pitié au paralysé : <<Lève-toi et marche ! C'est un ordre ! Je l'exige ! Marche !>>

Peuples opprimés de Syrie, d'Irak....Levez-vous sans peur et sans pitié envers vos tortionnaires qui n'ont pas de pitié pour vous !

Arrêtez de franchir la Méditerranée, au péril de la vie de vos enfants, en implorant la pitié de pays aussi pitoyables que les vôtres.

Passagers d'un avion détourné par des terroristes, levez-vous tous ensemble et combattez sans peur et sans pitié contre ces criminels.

Humanité, lève-toi et marche maintenant. Réveille-toi. La Nature l'exige.

Prends grand soin de ce jardin paradisiaque qu'est la Terre.

AMEN

 

5. Le mythe moderne.

Aujourd'hui, le monde est gouverné par une interprétation erronée du mythe de Sisyphe qui l'idéalise dans sa folie.

Ce serait respectable et honorifique de déplacer des montagnes si cela peut rapporter de l'argent ou de la gloire.

Si cela ne rapporte pas beaucoup, il suffira alors de répéter encore et encore cette faramineuse entreprise.

Le profit donne la légitimité à certaines actions. La possibilité de pertes inhibe ou entrave les autres.

Cette règle arbitrairement économique est incompatible avec celles de la Vie et de la Nature.

Adam et Ève ont croqué dans la pomme de l'illusion qui les a perdu et rendu fous.

Le monde moderne invite les gens, tel un diable, à croquer dans cette folie.

Et le monde entier semble vouloir en croquer pour gagner ou réussir.

Travailler pour le gain de l'argent et de ses folles illusions.

Comme Sisyphe qui roule son rocher jour après jour.

Il le faut, c'est nécessaire, aller vite, gagner.

Défions donc les dieux et les lois.

Mais êtes-vous donc fous ?

Heaven was here !

Wake up !

AMEN

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload