Poèmes.

December 3, 2016

                                                                                                                                                                              

L'an nuit.

 

Le jour s'est levé. Je connais le verre par coeur.

La nuit est tombée. Je vous retrouve mes douleurs.

Je voudrais hurler,

mais mes oreilles

sont sourdes et mouettes

crient sur l'océan trop calme pour éveiller la peur

dans l'esprit des femmes de marins qui prennent le large

manteau pour aller à la messe. Âge

dans le vide. Vidange de la vie des anges. Et dès mon

départ, les heures passent de longs moments ensemble.
Blêmes par l'ennui.

 

 

 

 

Mes anges.

 

Mes anges, mes amours, votre joie de vivre est si délicieuse.

Vos sifflements sont des messages de paix et de bonheurs.

Votre fragilité réveille tous nos sentiments les meilleurs.

Votre intelligence de la vie dépasse toutes les douleurs.

Je veux être pour toujours votre humble serviteur.

Mes anges, mes amours, votre vie est si précieuse.

Je vous protègerais davantage si je le pouvais.

Mes anges, mes amours, mésanges, vivez.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload