Les sociétés ? Des enfants !

September 19, 2016

 

 

                                                                                                                                                                                                                                  

Les sociétés sont comme des enfants.

Il faut les considérer ainsi pour être plus juste.

Les trop jeunes ont besoin d'une autorité parentale.

Il est impossible de leur donner de lourdes responsabilités.

Il en est exactement de même pour les sociétés et les civilisations.

C'est pourquoi, la démocratie n'est pas toujours un modèle social adapté.

 

Le but de l'éducation est de donner une autonomie aux enfants.

Le but d'un roi ou d'un dictateur doit en être de même :

former son peuple à se préparer pour l'indépendance,

former son peuple à ne plus avoir besoin de lui,
former son peuple à devenir autonome.

 

L'éducation est facilitée si un but précis est donné.

Pour les enfants, rien de tel qu'un projet éducatif qui

structure les enseignements. Pour des étudiants, rien de

tel qu'un projet de thèse pour leur dynamiser l'apprentissage.

La religion a très souvent endossé ce rôle d'éducation des gens.

En Occident, les religions ont accompli ce travail, et c'est très bien.

Dans d'autres pays, ce travail n'est pas encore fini, et c'est très bien.

Respectons cela. Respectons toutes les religions. Et surtout que toutes

les religions se respectent mutuellement, sans préjugés sur leurs pratiques.

Certaines sociétés sont encore trop jeunes ou trop fragiles.
Les structures sociales évoluent tout comme des êtres vivants.
Parfois, un humain a des périodes de crises, d'angoisses et de doutes.
Cela se passe toujours avant le passage d'une évolution, de progrès.

Il en est de même pour les civilisations. Elles ont des périodes de crises.

Mais c'est toujours signe de progrès futurs, d'évolution de la structure sociale.

Les sociétés démocratiques doivent se comporter en adultes responsables.

Ainsi, les pays démocratiques ne peuvent pas faire sauter des étapes à d'autres pays.

Il faut les laisser grandir de façon naturelle, sans dopage de croissance artificiel.

 

Par exemple, la France est passée par ces étapes :

barbarie, anarchie, monarchie, oligarchie, démocratie.

Et puis la France est revenue à une forme d'oligarchie.

C'est un recul, une dépression qui annonce un net progrès.

Quelle est la prochaine structure ? Nous allons le voir bientôt.

La démocratie n'est pas une fin en soi. Elle est imparfaite.

La plupart des démocraties n'ont plus besoin de politiques.

Il suffit que le pouvoir et les moyens soient distribués à des

responsables élus comme les mairies, les départementaux.

En France, nous n'avons plus besoin ni de ministères ni 

d'assemblées, ni même de gouvernements. Combien de fois

faudra-t-il encore aller aux urnes pour s'en rendre compte ?

Gauche/Droite/Centre ? Des tentatives comme au football.

Mais aucun but de marqué...ou alors contre son propre camp.

Toujours frustrés. La seule réponse : faites demi-tour !!

 

Toi notre fils de 30 ans, veux-tu vivre avec ta mère ou ton père ?

Dans la grande majorité des cas, cette question est déplacée.

La seule réponse valable et admissible est : Autonomie !

Ne restons plus dans cette déprimante politique.

Passons le cap de l'adolescence.

Devenons adultes.

AMEN

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload