ADN et Machines de Turing.

September 21, 2016

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Les biologistes sont perplexes depuis très longtemps sur le rôle que jouent les introns dans les gènes de l'ADN des cellules des organismes eucaryotes.

Ils postulent que ces portions sont non codantes. C'est une erreur. Elles codent de la géométrie. C'est ainsi que tout devient plus compréhensible.
Les biologistes postulent que le repérage des parties codantes (exons) se ferait comme par une sorte de Machine de Turing biologique. Erreur.

Il faut oublier ces Machines de Turing qui n'existent pas. Ce n'est pas parce qu'elles travaillent sur un ruban que l'analogie va bien plus loin.

Les Machines de Turing travaillent dans les deux sens. Les automates finis dans un seul sens.

Mais la cellule n'est pas un automate fini.

Les introns courbent la structure de l'ADN.

Cela forme des boucles qui vont pouvoir être coupées.

C'est simple et rapide.La zone où ces boucles se rejoignent est détectée.

C'est ici que la coupe se fera pour identifier la partie du gène pour les ribosomes.

C'est aussi simple que cela. Croyez-vous que les parties non codantes sont définies par un langage informatique très complexe ?

Ce serait très inefficace du point de vue du temps de traitement et de la fiabilité du procédé. La Nature fait mieux les choses.

Comme en mathématiques ou en physique, les chercheurs devraient aller souvent au plus simple et au plus réaliste.

Ils devraient faire des hypothèses simples et claires, se poser de bonnes questions et chercher à y répondre.

Les moyens existent aujourd'hui. Nos ancêtres avaient moins de moyens mais ils avaient plus d'idées.

La Biologie, la Physique, les Mathématiques ne sont pas des sciences étranges ou compliquées.

L'humain est lui complexe. Il est compliqué et se complique la vie avec trop de complexes.

Simplifions-nous l'existence mais assurons-nous qu'elle soit de très bonne qualité.

La Vie est en danger. Nous le répétons partout et alertons les populations.

Même les requins, pourtant très résistants, risquent de disparaître.

Leurs mécanismes d'autoréparations de l'ADN sont puissants.

Mais ce sera difficile pour eux sans eau dans les océans...

Est-ce la fin de toutes ces beautés de la Vie sur Terre ?

Réfléchissez à tout cela avant qu'il ne soit trop tard.

Alertez le monde !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload